qui sommes nous    phototeque    blog

 

 

Vues aériennes dans le Blog

La France vue du ciel - Bordeaux Photo Aerienne

2 décembre 2020

Vues aériennes de la région Aquitaine. Bordeaux et les plus beaux sites du Grand Sud Ouest vus du ciel avec la société Aéro Photo Industrie. Nouvelles, curiosités et photos insolites. Photos gratuites pour utilisations non commerciales.
  • A deux pas de Bordeaux, un bien d'exception
    Bonjour à toutes et à tous, Quebec 2 fois est toujours en maintenance dans un hangar... De retour peut être cet été ? En attendant le plaisir de le retrouver après une très très longue période des plus compliquée, voici quelques images rafraîchissantes  d'un drone spécialisé en...
  • Pas de QQ, mais des mots et des photos...
    QQ est aphone mais à sa demande et en direct de Saucats:  Mon Cessna préféré ayant appris à lire (il s'ennuie parfois dans son hangar)... il voudrait en faire profiter le plus grand nombre (méthode globale par l'image bien-sûr). Ouverture donc d'une  librairie en...

    La suite...
  • Bordeaux Fête le vin 2016
    Jeudi 23 juin 2016 Je décollais au départ, uniquement pour étudier le stationnement dans la zone de la future salle de spectacle de Bordeaux... (Bordeaux Métropole ARENA) mais comment résister au spectacle que j'entrevoyais derrière mon hélice... Fidèle au poste, comme quasiment à...
  • L'aérodrome des Créateurs (non! le Jardin peut être...) Québec 2 fois s'y pose à partir de cette fin de semaine!
    Dès vendredi 13h, Québec 2 fois expose quelques photos au "Jardin des Créateurs" à St Selve ! (les 24 - 25 -26 juin, 2 rue du Gastounet à Saint Selve). Ne me demandez pas ce qu'il a voulu photographier, et où cela se situe... je n'en sais rien!!! Québec 2 fois photographie tout...
  • Euro 2016 à Bordeaux !
    ZUT !!! heu non, ZIT !!! que j'ai dit avant de m'élancer de la piste de Saucats... Je voulais aller surveiller la préparation de la Fan Zone sur la place des Quinconces, mais les 1700 pieds habituels au dessus de Bordeaux m'auraient conduit tout droit dans la ZIT !!! et là: ZUT!!! impossible,...
  • Naissance du quartier Ginko à Bordeaux Lac
    Un an de plus qu'il vient de faire Québec 2 fois !!! Oh vieillesse ennemie... mon moteur et mon hélice tournent toujours aussi rond, mes ailes me portent toujours aussi bien, toujours aussi cabot... mais de plus en plus nostalgique du temps où secondé par le général, je bombardais allègrement...

Ce site est listé dans la catégorie Commerce et économie : PME et PMI de l'annuaire Actualité du référencement et Dictionnaire

La ville de Bordeaux - Géographie de la ville de Bordeaux

Index de l'article

La ville est traversée par la Garonne. C’est un port accessible aux navires de haute mer. Mais la plupart s’arrêtent plus en aval sur la Gironde, principalement au Verdon. Elle possède le dernier pont en aval sur la Garonne, le pont d’Aquitaine. Au-delà, la Garonne, puis la Gironde, ne sont franchissables que par des bacs.

L’agglomération s’est développée à un rythme rapide, du fait d’un fort étalement urbain. Cet étalement est notamment lié au fait que les habitations de l’agglomération bordelaise excèdent rarement trois, voire deux niveaux, y compris dans les faubourgs proches du centre-ville.

En centre-ville, l'opération de transformation du quartier de Meriadeck a visé à séparer les circulations piétonnes et automobiles, en construisant une dalle piétonne au-dessus de la voirie. Le bilan de cette opération est contesté.

Climat

Le climat de Bordeaux est de type océanique ce qui se caractérise par un écart plus faible entre les températures hivernales et estivales. Les hivers y sont très doux et les étés sont chauds. Les précipitations sont fréquentes et réparties tout au long de l'année avec 820 mm d'eau et environ 150 jours pluvieux par an. L'été, les précipitations sont souvent dues à des orages de chaleurs. En juillet 1883, les plus importantes précipitations jamais tombées en France en 30 minutes ont été observées à Bordeaux.

Les températures moyennes sont de 3,5°C en janvier et de 20°C en août soit une moyenne annuelle de 14,5°C. Bordeaux connaît en moyenne 18 jours en été où les températures dépassent les 30°C. Des températures extrêmes peuvent aussi être observées comme lors de l'été 2003 où la température a atteint 41°C. Ce même été, il y a eu 12 jours consécutifs où les maximales ont atteint ou dépassé les 35°C. Bordeaux bénéficie d'un ensoleillement élevé avec environ 2000 heures de soleil par an.

Bordeaux a connu des hivers très froids en 1985 et en 1987, puis une sécheresse de 1988 à 1992. Plus récemment Bordeaux a connu une sécheresse importante de 2002 à 2005 avec des années remarquables comme 2003 et 2005.

La rive gauche de la Garonne, où se situe la majeure partie de la ville, se compose de grandes plaines, souvent marécageuses (comme vers Bordeaux-Lac). Bien qu'il y ait quelques collines, l'altitude moyenne de la rive gauche est faible. Ces plaines sont formées de sédiments et le sous-sol est principalement composé de gravier. Les sols y sont maigres, perméables à l'eau et stockent facilement la chaleur. Ces sols sont cependant tout à fait adaptés à la viticulture. La ville de Bordeaux est située entre le Médoc (en aval) et les Graves (en amont) qui sont très semblables au niveau géologique. La rive droite est très différente puisque l'on passe presque directement à un plateau de chaux. L'altitude passe alors de façon abrupte à 90 mètres. C'est sur ce même plateau, à environ 20 kilomètres, que se situent des domaines viticoles mondialement connus comme Saint-Emilion, Pomerol et Fronsac, où l'on trouve certains des vins les plus chers au monde.

La ville de Bordeaux est divisée en huit arrondissements (voir carte des cantons). Les arrondissements 1 à 6 sont situés sur la rive gauche de la Garonne en bordure du fleuve. Le septième correspond à la rive droite et au quartier de la Bastide. Enfin, le huitième correspond au quartier de Caudéran. Cette division purement administrative n'ayant rien d'historique, les habitants s'identifient plus à leur quartier qu'à leur arrondissement.

La ville peut aussi être divisée en trois parties :

  • la vieille ville de Bordeaux
  • les anciens faubourgs (partie située à l'intérieur des boulevards)
  • les quartiers extérieurs (comme Bordeaux-Lac ou Caudéran). Les types de logement et d'activité sont très différents dans ces trois parties de la ville.

La vieille ville

La vieille ville de Bordeaux est la partie située à l'intérieur des anciens murs de la ville, qui correspondent aujourd'hui aux cours de Verdun, Clémenceau, place Gambetta, cours d'Albret, cours Aristide Briand, place de la Victoire, et cours de la Marne. À l'est, la vieille ville est délimitée par la Garonne.

On trouve deux grands axes qui traversent la partie historique de la ville: la rue Sainte-Catherine qui coupe la ville du Nord au Sud et le cours Victor Hugo, prolongé par le pont de Pierre qui coupe la vieille ville d'Ouest en Est.

La rue Sainte-Catherine, rue piétonne de près de 1,5 kilomètres, relie la place de la Comédie (Grand Théatre) et la place de la Victoire, où se situe encore des vieux bâtiments de l'Université (Université Bordeaux 2). La rue Sainte-Catherine et les quartiers situés à l'Ouest de cette rue sont très commerciaux. A l'Est de la rue, jusqu'aux quais, se situent des quartiers de logement.

L'axe Est-Ouest, formé par le pont de Pierre, seule traversée de la Garonne de la vieille ville, est le cours Victor Hugo, coupe le vieux Bordeaux en une partie Nord, plus aisée, et une partie Sud, plus pauvre.

Dans le quart Nord-Ouest de la vieille ville (quartier des Quinconces et de l'Hôtel de Ville), se situent des restaurants et des cafés aisés, des établissements bancaires et des prestataires de services financiers, ainsi que des commerces de luxe. C'est dans cette partie Nord-Ouest que se situe le "Triangle d'Or" de Bordeaux. Ce secteur, dont la forme est un triangle presque équilatéral délimité par les cours Clémenceau, de l'Intendance et les allées de Tourny, est considéré comme la vitrine du luxe bordelais. En 1789, l'actuel "Triangle d'Or" n'était qu'un espace de couvents, mais lors de la révolution, ces biens du clergé furent réquisitionnés et la ville se trouva en possession de vastes terrains vacants. C'est en 1790 que l'architecte Chalifour proposa un plan de réorganisation du quartier, avec une place centrale (place des Grands-Hommes) et des rues rayonnantes. Les travaux commencèrent en 1792, mais furent interrompus par la Terreur et ne reprirent qu'en 1797. Les rues furent baptisées du nom des grands esprits ayant inspiré la Révolution Française (Montesquieu, Rousseau, Voltaire). De nos jours, le cours de l'Intendance, rénové et devenu piéton avec l'arrivée du tramway, permet d'admirer les façades du XVIIIe et du XIXe siècle de ces bâtiments luxueux.

Dans la partie Nord-Est (quartiers Saint-Pierre et Saint-Eloi), se trouvent de nombreux restaurants, hôtels et bistros. Au bord de la Garonne se situent les quais, en plein réaménagement depuis l'arrivée du tramway. L'aménagement de la face Est de la ville, tournée vers le fleuve, date du XVIIIe siècle. Le but était de donner une bonne impression aux voyageurs arrivant du fleuve. La place de la Bourse, ancienne place Royale, fut inaugurée en 1755.

La partie Sud-Ouest de la vieille ville (autour de la place de la Victoire) se caractérise par la présence de nombreux étudiants. Le quartier est en effet proche d'une partie de l'Université Bordeaux 2 et est aussi bien desservi par les transports en commun en direction du domaine universitaire (notamment la ligne B du tramway), ce qui explique en partie la présence de nombreux étudiants. Ce quartier est aussi un lieu de résidence de la classe moyenne.

Enfin, la partie Sud-Est du centre ville (autour des Capucins, de Saint-Michel et de Sainte-Croix) est un lieu de résidence des populations aux revenus plus faibles (personnes âgées, ouvriers, chômeurs et immigrés). C'est également dans ce secteur de la ville que se situe la gare Saint-Jean, construite au XIXe siècle.

Les anciens faubourgs

A l'extérieur des murs de la ville, les cours actuels, des faubourgs sont apparus. De nos jours, ces faubourgs, compris entre les cours et les boulevards, entourent la vieille ville. Malgré quelques exceptions, le développement de ces quartiers s'est fait de façon semblable. Au Nord, le long de la Garonne, se situent les quartiers du Grand-Parc et des Chartrons. Ces quartiers abritaient de nombreux commerçants en vin. La rénovation actuelle des quais du quartier des Chartrons et l'arrivée prochaine du tramway dans ce quartier ont entraîné une augmentation importante du prix de l'immobilier. Le quartier Saint-Seurin, situé au Nord-Ouest et construit autour du Palais Gallien, est un lieu d'habitation aisé. Ce quartier et le quartier des Chartrons accueillent de nombreux consulats.

A l'Ouest de la ville s'élève le quartier Mériadeck. Le nom de ce quartier rappelle celui du prince cardinal de Rohan (qui a aussi donné son nom au palais Rohan). C'est un quartier moderne, essentiellement commercial et administratif, connu aussi sous le nom de quartier de l'Hôtel de Ville. Pendant longtemps, cette partie de la ville ne fut qu'un vaste marais bordant la ville. Mais les maladies dues à la présence de ce marais (et notamment la peste) ont conduit au XVIIe siècle à son assèchement. Au XIXe siècle, des échoppes y sont construites et une population pauvre, ouvrière et artisane s'y installe. En 1955, la municipalité dirigée par Jacques Chaban-Delmas décide la rénovation totale de ce quartier pauvre. Le projet prévoit la construction d'immeubles "barres" typiques de ces années. En 1963, la rénovation devient restructuration et le quartier Mériadeck sera finalement le quartier "des affaires" de Bordeaux avec des bâtiments modernes commerciaux et administratifs, ainsi que des équipements sportifs. De nombreuses administrations et services sont regroupés dans ces grands bâtiments, dont la hauteur a finalement été limitée, construits autour d'un jardin central. De plus, la circulation automobile et celle des piétons ont été séparées par la construction d'une dalle, l'actuelle esplanade Charles de Gaulle. Ce quartier abrite de nos jours des centres commerciaux, la Communauté urbaine de Bordeaux, la préfecture de la région Aquitaine, le Conseil général de la Gironde et certains services du Trésor public. Ce quartier voulu par Jacques Chaban-Delmas a de nombreux détracteurs, notamment à cause de l'architecture du quartier (typique des années 1960-1970), de la séparation des voitures et des piétons et de l'utilisation massive du béton. Cependant certains bâtiments plus récents (comme la préfecture d'Aquitaine) tendent à rajeunir l'architecture vieillissante de ce quartier. Ce quartier a quand même eu des points positifs, il a notamment permis la construction de bâtiments administratifs et commerciaux à proximité du centre ville sans dégrader l'architecture historique du vieux Bordeaux. Les quartiers autour de Mériadeck sont composés de nombreuses échoppes, maisons à un étage typiquement bordelaises, qui accueillent des habitants de la classe moyenne.

Au Sud-Ouest, le quartier Saint-Genès abrite une population aisée voire bourgeoise. Enfin, les quartiers Sud (Nansouty, barrière de Toulouse, Saint-Jean, Belcier...) accueillent une population aux revenus modestes. La présence de zones industrielles, de nombreuses voies ferrées de la SNCF et d'infrastructures telles que les abattoirs centraux ternissent nettement l'image des quartiers Sud, notamment de ceux situés près de la Garonne. D'une manière générale, que ce soit dans la vieille ville ou dans les anciens faubourgs, la partie Sud accueille une population plus pauvre que les quartiers Nord.

Les quartiers extérieurs

La rive droite de la ville s'est longtemps développée loin du regard des urbanistes de la rive gauche, et de manière plus anarchique. Les quartiers de la Bastide et de Bénauge qui composent cette partie de la ville accueillent une population modeste mais aussi de nombreuses industries. La rive droite comporte aussi de nombreuses friches industrielles qui dégradent fortement l'image de ces quartiers qui font face à la rive gauche. Cependant depuis une dizaine d'années, des plans de rénovations de cette partie de la ville ont vu le jour. De nouveaux bâtiments résidentiels devraient être construits ainsi qu'un pôle universitaire qui devrait être inauguré à la rentrée 2006. L'arrivée du tramway sur la rive droite a également permis de rénover une partie de ces quartiers comme la place Stalingrad ou l'avenue Thiers.

Sur la rive gauche, au Nord de la ville se situent les quartiers de Bordeaux-Lac et de Bacalan. La construction du quartier de Bordeaux-Lac fut entreprise par la municipalité dirigée par Jacques Chaban-Delmas, après l'assèchement de marais et la création d'un lac artificiel. Ce quartier accueille des tours de logement, quelques bureaux et des centres commerciaux. Le parc des expositions y a aussi été construit. Le bilan de la construction de ce nouveau quartier est mitigé, ce quartier étant peu attractif et trop excentré. C'est dans ce quartier que se situe le pont d'Aquitaine construit avec la rocade à la même époque. L'arrivée du tramway en 2007 ou en 2008 pourrait redynamiser ce quartier. Le quartier de Bacalan est construit près des bassins à flot et de l'ancienne zone portuaire de Bordeaux. Ce quartier qui abritait autrefois les dockers accueille aujourd'hui une population modeste. Là aussi, l'arrivée du tramway et la restructuration du quartier et des anciens hangars devraient modifier profondément ce quartier.

A l'ouest se situe Caudéran. Cette ancienne ville de l'agglomération a fusionnée avec Bordeaux en 1965 et est maintenant un des quartiers de la ville. Cette ancienne banlieue "chic" de Bordeaux est maintenant un des quartiers les plus calmes de la ville. Sa fusion a permis le développement de Bordeaux vers l'Ouest. Le parc bordelais, plus grand espace vert de la ville se situe dans ce quartier. Au Sud-Ouest, Saint-Augustin accueille une population de la classe moyenne supérieure. C'est dans ce quartier que se situent le stade Chaban-Delmas (ou Lescure), l'hôpital Pellegrin (CHU de Bordeaux) et la faculté de médecine (Université Bordeaux 2).

 

 

 

 

 

 

 

 

Qualité de l'air en Aquitaine

Mesures de qualité de l'air en Aquitaine.

Cliquez sur la carte pour consulter les indices, avec l'association AIRAQ

Carte de la qualité de l'air en Aquitaine